18/11/2013

Le Pet-de-Nonne

L’Encyclopédie illustrée du Professeur Brodsky

Contrairement aux idées reçues, le pet-de-nonne ne fut pas inventé par sœur Marie-Thérèse de l'Enfant Jésus en 1857 mais bien par Jean-François Nonne en 1849.
Celui-ci est issu d'une grande famille de pâtissiers-inventeurs qui donnèrent leurs lettres de noblesse à la pâtisserie fine. Pour l'anecdote rappelons que c'est à sa sœur Madeleine Nonne que nous devons un petit moule à biscuit qu'il fallait jusque-là rouler dans les mains. De nos jours encore nous utilisons les moules à Madeleine.


Jean-François Nonne mit à profit un long séjour à l'hôpital pour météorisme, afin de mettre au point un systèmepet.jpg astucieux pour gonfler, par voies naturelles, de petites boules de pâtes.

Mais le pauvre homme ne fit pas enregistrer son invention et s'aperçut que quelques années plus tard les nonnes de la Providence, qui portent bien leur nom, avaient détourné son invention.
Un système bien plus compliqué était utilisé et une nonne ayant prononcé ses vœux devait prendre place dans la machine durant la confection des précieux beignets.

mort nonne.jpgJean-François Nonne défendit bec et ongles ses intérêts mais l'évêché ayant pris l'affaire en main, il passa pour un imposteur. Ne supportant pas cet affront, il se suicida sur sa tombe en 1859.

De nos jours ces machines, jugées obsolètes, ne sont plus utilisées, mais les pets-de-nonne en ont perdu en légèreté et en parfum, avouons-le.

 

Extrait de Catarrhe N° 4

Les commentaires sont fermés.