24/02/2014

Un peu de culture 2

Le Ver de lunette


Insecte
Famille : Anobiidae
Anobium oculi ferentes conspectum longisime


Vit en particulier dans les vieux bois travaillés, spécialement les longues vues à l'intérieur des quelles larves et adultes forent des galeries. Il fait le mort et quand on le surprend il persiste dans cet état au point de se laisser brûler. Heureusement pour lui, on ne brûle que très rarement sa longue vue, surtout en mer.
La nuit, le mâle produit, en se frappant la tête sur la paroi de sa galerie, de petits bruits secs et répétés simulant le tic-tac d'une montre et qui s'avère être un appel sexuel. Chose surprenante : l'insecte au contact de l'homme, a appris ce qu'était une montre et parvient même à l'imiter.

Citation :
«  En ce moment j'étais appuyé à l'avant, sur le bastingage de tribord. Conseil, posté près de moi regardait devant lui. L'équipage, juché sur les haubans, examinait l'horizon qui se rétrécissait et s'obscurcissait peu à peu. Les officiers
armés de leur lorgnette de nuit, fouillaient l'obscurité croissante.
 -Que monsieur me permette de le lui dire, me déclara Conseil, mes nerfs vibrent à l'entente de ce tic-tac. Fichus insectes ! Monsieur aurait du me laisser astiquer sa longue...
Conseil ne pût achever sa phrase. Au milieu du silence général, le bois de ma longue-vue s'effrita sous la pression de mes doigts gourds. Ces maudits vers de lunette auront eu raison de mon précieux outil de travail. »

Vingt mille lieues sous les mers - Jules Verne 1870 Transcription J-B Walkinson.

© Le fabuleux mais improbable Musée du Docteur Paul Walkinson

Les commentaires sont fermés.