30/05/2014

Levons le point

Catarrhe, point, abréviation

Les abréviations mettent la langue française sur un terrain glissant et comme des patins, elles sont plus gênantes qu'une langue roulée anglo-saxone. C'est pourquoi nous avons fondé le «Mouvement de Décontraction de l'Abréviation Réductrice» dont la mission sera, tel l'Abel de Cadix, de brandir un oeil de velours dans une main d'acier afin d'épier dévots, politiques et commerçants attirés par la muleta de la facilité et de les empêcher de mettre un point noir sur la figure d'une langue belle. Dès aujourd'hui, nous lèverons le point de ces mots estropiés qui, comme un ongle incarné, empêche de démarcher à l'aise et de porter à l'horizon une pensée qui frappe à la porte de notre ouverture d'esprit. Ces points titillés doivent tomber dans la cuvette de l'oubli et doivent mettre, une fois pour toute, un couvercle sur le panier percé du travail de l'Académie dont les papys de la langue vivante sont chargés de diminuer les bavures linguistiques. Dans toute l'Europe, d'ouest en est, il faut que notre voix buccale reste pure et contrairement à l'Abdel de Cadix ajoutant du maure aux vaches espagnoles qui avaient déjà tant de mal à pratiquer le français, restons simples.
         
Afin de commémorer cette initiative, nous avons décidé de commun accord, au pied levé, d'instaurer la journée sans abréviations. Le 1er juin sera donc notre jour le plus long puisqu'il sera un jour sans points.
         
Comme les mots que nous défendons, nous resterons entiers face à une langue qui se décompose et nous crierons bien fort « Non aux abrégés en lettres !».

 

Lu dans Catarrhe numéro 9

29/05/2014

Catarrhe N° 9

Dans la revue Catarrhe du mois de juin, vous aurez le plaisir de découvrir trois nouveaux auteurs de talent :
John F. Ellyton, qui vient de terminer son nouveau roman « Fume, c'est du belge » (éd. Cactus inébranlable {évidemment !}), vous fera part de son point de vue sur l'angle mort.
Jean-Philippe Querton, le brillant et prolifique éditeur de Cactus inébranlable, en état de légitime démence, vous fera partager ses « réflexions inébranlables » du jour.
Pierre-Olivier Lombarteix vous fera découvrir quelques extraits de son livre « Haïku-riosités Zesthétiques » (éd. Collodion).

Et puis tous les autres, et non des moindres...
Éric Dejaeger et André Stas vous ont concocté le mot-valise le plus long de l'univers.
Thierry Lechat vous poètera quelques pensées profondes.
Marc Sanders vous informera sur « le Paradis, valeur refuge ».
André Stas, inventeur de mots, a eu du pain sur la planche.
Les carnets de voyages ornithologiques du Professeur Brodsky vous emmèneront dans le grand Nord... de la Belgique.
Le Dr. Lichic vous proposera son dictionnaire moderne des idées reçues.
Éric Dejaeger vous donnera quelques exemples du suffixe « -crate » et du préfixe « plouto- » (accrochez-vous!)
Olivier Texier vous présentera « la veste en chômeur », du dernier chic et d'autres dessins qui laissent un mauvais goût dans la bouche.

Un jour mémorable à ne pas oublier :
Le «Mouvement de Décontraction de l'Abréviation Réductrice» fêtera le 1er juin qui sera le jour le plus long puisqu'il sera un jour sans points.

Ah, mais vous n'êtes pas encore abonné ?... Ah ben voilà !... Dommage, vous avez manqué ce formidable numéro de 28 pages délirantes... Mais non, il n'est pas trop tard !
Abonnez vous ici : « Revue.catarrhe(at)gmail.com », c'est même moins cher que la Chimay bleue !

28/05/2014

La vallée du Bocq, au fil de l'eau

Si vous aimez les beaux livres avec de remarquables photographies et de belles mise en pages, voici le livre qu'il ne faut pas manquer !

Editions namuroises - 24€

Bocq, Baudouin, Delloye, photographie, livre

 

 

Au creux de la vallée coule tranquillement un petit cours d’eau. Discret, calme, sinueux, sauvage, turbulent, rocailleux, agité, autant de qualificatifs pour ce ruisseau qui se laisse aller tranquillement au gré du relief qu’il a modelé au fil du temps. Comme autant de paysages variés où il est agréable de s’échapper et d’ouvrir son esprit à la découverte.

Au départ de Scy où il prend sa source pour se jeter dans la Meuse à Yvoir, il parcourt le vrai Condroz sur quarante kilomètres, traversant des localités au patrimoine architectural remarquable. La vallée du Bocq regorge également d’un riche patrimoine naturel, une faune et une flore d’une rare beauté.

Vincianne Baudoin et Rudi Delloye, Condruziens profondément attachés à leur terre, nous font partager ces coins et recoins, ces petits paradis pour qui sait en profiter. Ce patrimoine est un précieux héritage, qu’il faut respecter et protéger.

23/05/2014

Un livre pour cet été ?

Si vous cherchez un livre, deux livres, trois livres pour les vacances, n'hésitez pas à découvrir les titres du catalogue de Cactus Inébranlable éditions, une maison qui publie des choses hors des sentiers battus.

Le catalogue est ici.

Découvrez également d'autres petits éditeurs et d'autres livres passionnants sur le blog d'Éric Dejaeger.

Son blog est ici.

N'HÉSITEZ PAS À SOUTENIR LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

15/05/2014

PW2317

PW2317
Heat-seeking dart

Fléchette à tête chercheuse à rayon infrarouge

dart, flechette, paul walkinson, musée, catarrhe

C’est en 1939 que Paul Walkinson fait escale à Londres. Parcourant les Pubs en compagnie de Lisa Vorochilov, il constate que seuls les plus forts remportent les tournois de « Darts ».

Voulant donner sa chance à tous, il invente la fléchette à tête chercheuse à infrarouge qui après réglage, détecte automatiquement la partie souhaitée de la cible.

©Le fabuleux mais improbable Musée du Docteur Paul Walkinson

09/05/2014

GROVISSE DE FORME

ANDRÉ STAS et ÉRIC DEJAEGER ont encore frappé fort !

Enfin une grammaire par l'exemple... ça aide fortement.

Un détournement spectaculaire de la grammaire Grevisse et comme ils disent si modestement : "Les zauteurs sont certains que personne ne fera mieux. Sauf eux !"

Ce nouveau Mi(ni)crobe n'est disponible que par abonnement à la revue Microbe d'Éric Dejaeger... il ne reste que sept exemplaires et il ne sera pas réédité. Abonnez-vous sans attendre !

Couverture Grovisse.jpg

Des exemples ?

Croupir

J'ai croupi que pendre.

Je suis Croupi mains rouges.

J'ai croupi de vache, je donne du lait ZZ.

Je suis croupi de sansonnets, ça faisande plutôt bien.

 

Tous les renseignements sur le blog d'Éric Dejaeger ICI

Fume c'est du belge

John F. Ellyton édité par Jean-Philippe Querton (cactus inébranlable), tous deux participent à la rédaction du prochain Catarrhe (juin).

 

"Fume c'est du belge", un polar de John F. Ellyton à découvrir :

Le pitch:
"À cinquante balais bien tassés, ce vieil anar de François souhaiterait bien raccrocher et passer plus de temps avec Germaine sur ses genoux. C’est sans compter le paquet de paranos équitablement partagés entre les méchants qui ne l’aiment pas et les gentils qui ne l’aiment pas non plus.

En revenant d’une virée en Angleterre qui mettait un point final à son « Galop d’essai », le voilà violemment pris à partie en pleine nuit par une bande d’allumés nationalistes alors que la tempête fait rage sur l’Yser. Il s’en tire en piquant une tête dans le fleuve d’où il assiste au meurtre de la nana qu’il escorte.

Les salauds se taillent et croient pouvoir en rester là. Seulement, c’est à François Nedonema qu’ils se sont attaqués. Cherchant à comprendre, François trouvera des poulets aussi dangereux que les malfrats. Face à une petite Belgique bien plan-plan, où rien ne dépasse, ou si rarement, il se perdra dans un monde où on ne sait qui couvre qui pour satisfaire les perversités de parvenus de la plus belle eau.

François obtiendra bien sûr l’aide de ses amis de toujours : Le Soufflant, l’affriolante Germaine, et bien d’autres. En compagnie de John, son flegmatique allié anglais, comme lui amateur de nanas, il nous emmène dans un tour de Belgique noir de chez noir.

Une course d’un nouveau genre : Dixmude-Bastogne-Dixmude, sans frontière d’aucune sorte. Vive l’Anarchie."

Cactus inébranlable éditions : ICI

08/05/2014

Un gros coup de coeur

livre, poésie, haïku, Lombarteix, sérigraphie, Essirard, éditions Collodion 

Né en 1974, professeur d'anglais à l'Université d'Orléans, Pierre-Olivier Lombarteix est auteur de littérature et spécialiste du monde anglophone.

Il a publié « Pourquoi les français n'aiment pas les anglais et réciproquement » aux Editions du Temps, puis un recueil de nouvelles : « Fin de saison... et autres récits » publié chez L'Harmattan. En 2010, il inaugure avec « Ogham », une série de romans policiers avec la même héroïne, Deirdre McNeill, une jeune ethnologue irlandaise qui, d'enquêtes en enquêtes, emmène le lecteur à la découverte de civilisations anciennes.

 

Il est également l'auteur de « Haïku-riosités Zesthétiques » en référence au poème de Baudelaire, « Curiosités esthétiques ». Cet ouvrage est à la fois rempli d'humour, de jeux de mots et de poésie. De plus, c'est un très bel objet, presque un livre d'artiste(s), le papier est de qualité et l'impression parfaite. « Collodion », éditeur-imprimeur, associe des textes de poètes et des images de plasticiens contemporains. Dans le cas présent, ce sont des sérigraphies remarquables de Jacky Essirard qui accompagnent les Haïkus d' Pierre-Olivier Lombarteix. « Haïku-riosités Zesthétiques » est un livre qui DOIT avoir sa place dans la bibliothèque des amoureux de bons et beaux livres.

 

Des exemples ?

 

Haïku-nilingus

 

Le père descend,

La mère monte

Oh, céans !

 

Haïku-ir et velours

 

Des zaricots verts

À vingt zeuros le kilo...

C'est trop tonéreux !

 

,

 

Chercher la formule

Monter l'expérience

Et 'Pataphysique.

 

« Haïku-riosités Zesthétiques », Éditions Collodion, 20 €.

Le blog de l'auteur :

http://pierreolivierlombarteix.blogspot.com/

Le site de l'éditeur :

http://www.editionscollodion.org/

 

livre, poésie, haïku, Lombarteix, sérigraphie, Essirard, éditions Collodion 

Mais aussi des petites facéties comme celle-ci :

livre, poésie, haïku, Lombarteix, sérigraphie, Essirard, éditions Collodion 

 

 

 

06/05/2014

LE PRÉFIXE CUL- Eric Dejaeger

Le préfixe cul- n’existant pas, il phallut l’inventer...

01 – Culmater : voyeurer uniquement les popotins. « J’aimerais être culmatée un peu plus souvent. » (A. Nothomb, Parfois je me sens moche)

02 – Culcifiant : qui fait durcir la peau des fesses. « À voir mes fesses dans le miroir, je pense de plus en plus à une cure de culcifiant. » (M. Yourcenar, Mon reflet dans la glace)

03 – Culculette : calculatrice qui ne donne jamais la bonne réponse. « C’est pas ma faute, c’est cette foutue culculette ! » (M. Daerden, Je fus ministre du budget)

04 – Culon : particule qui défèque sans arrêt. « J’aurais cent fois préféré découvrir le culon de Péku que le boson de Higgs. » (F. Englert, prix Nobel de physique 2013, Déceptions scientifiques)

05 – Culité : vertu bréneuse. « Pourquoi devrais-je le répudier ? Cet évêque ne manque pas de culités ! » (A.J. Léonard, primat de Belgique, On fait comme je dis !)

 

Vous auriez pu lire la suite dans Catarrhe N° 8

Abonnez-vous, il n'est pas trop tard !

Le blog d'Éric Dejaeger: http://courttoujours.hautetfort.com/

03/05/2014

Un peu de culture 4

 

paul walkinson, musée, catarrhe

 

Le Poisson-Souris

 

Ordre cypriniformes

Famille : loches (cobitidae)

Vimba Soricis

 

Poisson traditionnellement péché entre Kabalo et Kongolo dans le Lualaba qui se jette dans le fleuve Congo.

 

Noir au nez rosâtre, sa bouche protractile est munie de 2 dents proéminentes.

Mesure de 10 à 12 cm.

Reproduction d’avril à juin.

Habitat : eau courante.

Chair au goût raffiné rappelant celui de la sole.

Citation :

Inongo suivi par sa grande sœur entrèrent dans le village. Son visage rayonnant de mille dents laissait présager d’une pêche fructueuse. Il portait avec quelques difficultés un sac ventru dégoulinant sur le sol poussiéreux. Sa sœur tenait à pleine main une paire de loches noires dont le petit nez rose pointait en ma direction et me mettait l’eau à la bouche.

Inongo, se retournant sur ce tableau peu commun, me dit :

« Encore deux poissons-souris que ces foutus poissons-chats n’auront pas ! Ils sont à toi, toi qui les aimes tant. »

In « Autours du monde et de la table - Récits de voyages » Paul Walkinson 1956.

© Le fabuleux mais improbable Musée du Docteur Paul Walkinson.