28/03/2015

John P. Barrywell

En savoir plus sur le fameux John P. Barrywell,

l'auteur de "Et que l'ongle soit réincarné".

 

Il est né en Grande-Bretagne, plus précisément à Wolverhampton dans le Staffordshire en 1958.

Ses parents, ayant la laine fraîche, en faisaient le commerce.

Il fréquenta plusieurs écoles où il était la gloire des cours de récréation. Enfant à l'esprit très fécond, il racontait la vie imaginaire de ses professeurs, ce qui ne plut pas à tous. Il entra bien vite au « City of Wolverhampton College », comme technicien de surface serte, mais cet emploi lui permit de compulser en secret bon nombre de livres qui le passionnaient. Le soir, à la lueur d'une bougie blafarde, dans sa petite mansarde humide, il écrivit ses premiers textes.

Il dû par la suite pratiquer quelques petits métiers pour survivre. Il fut videur de bouteilles à la « Wolverhampton & Dudley Breweries », tailleur de craies dans une mine de calcaire et foreur de trous dans une serrurerie. Mais son rêve secret était, comme l'autruche, de vivre de sa plume. Comme bon nombre d'écrivains qu'il avait lu, il consomma énormément d'absinthe, non pas coupée d'eau, non, issu d'une famille catholique, il ne buvait que de l'absinthe vierge.

Il fit enfin la connaissance d'une taxidermiste qui le prit sous son aile, ce qui lui fit reprendre la plume. Suite à la parution de son premier roman historique, « Pourquoi Jeanne-d'arc prit une dérouillée », un livre embrasé qui se passe sous la pluie, il connu le succès que nous connaissons aujourd'hui.

Son style d'écriture fut souvent comparé aux chapeaux de sa tante et leur jolis brins de plumes. Maintenant retiré aux îles Bikini, il mouille toujours son maillot en nous faisant partager ses histoires fécondes.

Les commentaires sont fermés.