28/03/2015

John P. Barrywell

En savoir plus sur le fameux John P. Barrywell,

l'auteur de "Et que l'ongle soit réincarné".

 

Il est né en Grande-Bretagne, plus précisément à Wolverhampton dans le Staffordshire en 1958.

Ses parents, ayant la laine fraîche, en faisaient le commerce.

Il fréquenta plusieurs écoles où il était la gloire des cours de récréation. Enfant à l'esprit très fécond, il racontait la vie imaginaire de ses professeurs, ce qui ne plut pas à tous. Il entra bien vite au « City of Wolverhampton College », comme technicien de surface serte, mais cet emploi lui permit de compulser en secret bon nombre de livres qui le passionnaient. Le soir, à la lueur d'une bougie blafarde, dans sa petite mansarde humide, il écrivit ses premiers textes.

Il dû par la suite pratiquer quelques petits métiers pour survivre. Il fut videur de bouteilles à la « Wolverhampton & Dudley Breweries », tailleur de craies dans une mine de calcaire et foreur de trous dans une serrurerie. Mais son rêve secret était, comme l'autruche, de vivre de sa plume. Comme bon nombre d'écrivains qu'il avait lu, il consomma énormément d'absinthe, non pas coupée d'eau, non, issu d'une famille catholique, il ne buvait que de l'absinthe vierge.

Il fit enfin la connaissance d'une taxidermiste qui le prit sous son aile, ce qui lui fit reprendre la plume. Suite à la parution de son premier roman historique, « Pourquoi Jeanne-d'arc prit une dérouillée », un livre embrasé qui se passe sous la pluie, il connu le succès que nous connaissons aujourd'hui.

Son style d'écriture fut souvent comparé aux chapeaux de sa tante et leur jolis brins de plumes. Maintenant retiré aux îles Bikini, il mouille toujours son maillot en nous faisant partager ses histoires fécondes.

26/03/2015

Nouveau

Prochaine sortie chez Cactus Inébranlable:

"Et que l'ongle soit réincarné"

un livre signé John P. Barrywell, un pseudo derrière lequel se cache Jean-Paul Verstraeten, l'homme de la revue Catarrhe.

C'est totalement à la masse !

Illustration de couverture : Roland Breucker. (Voir ses illustrations dans l'album-photos ci-contre)

L'éditeur : c'est ICI

 

cactus inébranlable,jean-paul verstraeten

 

24/03/2015

Catarrhe N° 14

 

cata 2015-14.jpg

 

 

Si Éric Dejaeger, le linguiste attitré de notre revue, considère à juste sous-titre que « Catarrhe est la revue qui tousse les gens à rire », nous allons donc nous efforcer, dans le prochain numéro, de ne pas le décevoir.

 

La revue Catarrhe devra prochainement agrandir ses locaux, en effet, deux nouveaux auteurs nous ont rejoints. Deux poètes, deux farfelus, comme nous les aimons : Fabrice Marzuolo et François-Xavier Farine nous ont fait le plaisir de participer au numéro d'avril.

 

Catarrhe numéro 14 va bientôt sortir de presses. Les rotatives tournent déjà dans nos sous-sols. Un sacré programme attend les abonnés (les autres se brosseront, les pauvres !) :

 

- Marc Sanders proposera, dans sa chronique badine : « Coachmard Bellevue ».

- Perrin Langda, avec l'apuis de la haute technologie, appliquera la miniaturisation de « Nanopoèmes ».

- André Stas et Éric Dejaeger feront preuve de maîtrise poétique dans « Jenneval revisited ».

- Jean-Paul Verstraeten vous emmènera en reportage dans « L'invraisemblable cabinet de curiosités du Professeur Brodsky ».

- Lou Dubois vous présentera M. Kind et Combes dans « Légendaires portraits légendés ».

- Thierry Lechat se mettra dans la peau de l'autre avec « Otages » et nous entraînera dans une journée « De grève lasse ».

- Fabrice Marzuolo vous parlera de poésie et sera « à fleur de poème ».

- Paul Guiot sortira de son atelier de sculpture de poèmes car « Le facteur frappe toujours trois fois ».

- Éric Dejaeger vous parlera du préfixe PHALLO- et du suffixe -MANE dans sa rubrique : « La linguistique appliquée ».

- François-Xavier Farine se rebiffera dans « L'avalanche des courriels n'aura pas lieu ».

- Olivier Texier, avec ses dessins qui laissent un mauvais goût dans la bouche, sera cinglant dans la rubrique « L'immonde d'Olivier Texier ».

- Nous fêterons également la Sainte du jour.

 

 

11/03/2015

Le best-seller d'Eric Dejaeger, réédité.

 

"La cité des fleurs fanées", un chouette roman d'Eric Dejaeger, vient d'être réédité pour la seconde fois. (Editions Mijade)

Une nouvelle élève algérienne‚ Faktorye Soussan‚ arrive en cours d’année à l'école. La jeune fille n'a pratiquement aucune liberté‚ sauf quand elle est chez sa grande sœur. Cette année‚ l’école propose aux élèves un «stage Aventures» de trois jours. Malheureusement Faktorye n'a pas la permission d’y aller. À travers les journaux intimes‚ extraits de blogs et de chats‚ le lecteur découvre comment les élèves et les profs tentent de faire évoluer les mentalités dans la Cité des Fleurs Fanées‚ dont les rues portent d’improbables noms de fleurs.


- Prix "Lire à Blum" 2008
- Sélectionné pour le prix Ados 2010 Rennes (Ile et Vilaine)

Ce roman pour adolescents peut aussi être lu par les adultes.

 

 

09/03/2015

Originaux d'O. Texier

Des planches originales d'Olivier Texier (si, celui qui dessine aussi dans Catarrhe !) sont en vente ici : http://www.dessindart.fr/20_olivier-texier


ou abonnez vous à Catarrhe : http://catarrhe.skynetblogs.be/abonnement/

ça tombe bien, le numéro d'avril est en préparation !

18:00 Publié dans Art | Tags : olivier texier, catarrhe | Lien permanent | Commentaires (0)