19/11/2016

Catarrhe N°24

couv 24.jpg

Voici ce que vous réserve le Catarrhe de décembre :

Après l’éditorial, la chronique badine de Marc Sanders prendra la mer avec « Aqueux coucou ».
Valère Kaletka vous conviera à son « banquet saturnien ».
Philippe Azar vous montrera comment « jouer avec le feu ».
Lou Dubois vous proposera ses surprenants « légendaires portraits légendés ».
Dans « Poèmes Cut-up N°9 », François-Xavier Farine affirmera que « l’avalanche des courriels n’aura pas lieu ».
Céline Maltère vous invitera à une « Fest-noz » peu ordinaire (vous vous en doutez).
Laurent Dumortier remuera « des cendres en décembre ».
Un quatre main harmonieux sera développé par Céline Maltère et Sylvain-René de la Verdière dans « Quadrature de la sirène ».
Comme Thierry Lechat sait que « celui qui rêve reste lucide » et qu’il suit l’actualité, il vous demandera « Dis, elle va comment, la terre ? ».
Dans « La linguistique appliquée », Éric Dejaeger développera les préfixes « télé- » et « philo- » avec une rigueur qui lui est propre.
Jean Pézennec, quant à lui, vous fera part de sa vision de la « Modernité ».
Patrick Beaucamps, ne demandant pas son reste, reprendra « du poil de la bête ».
Ce n’est pas comme Patrick Boutin qui aura « la tête en l’air ».
« De la mesure de la portée », sujet scientifique, s’il en est, ne pourra être développé que par le Docteur Lichic.
L’impitoyable Christine Schmidt fera ses confidences et dévoilera son « Baby Doll ».
Le délicat Pascal Dandois vous confiera une « carte postale » adressée à son Pépé.
« L’immonde d’Olivier Texier » vous fera découvrir « les mésaventures de Bertrand Clitoru, la tête humaine » dans des situations de circonstances.
N’oubliez pas de fêter « St Navet et Ste Perruque, humanistes », le 6 Sable (le 6 décembre vulgaire).
La revue sera ponctuée d’authentiques aphorismes de Paul Guiot.
Olivier Texier et d’autres agrémenteront la revue de leurs petits « Mickey ».

Les commentaires sont fermés.