28/06/2014

Carnets de voyages ornithologiques

Lundi 12 mars 1986 à l'aube.
Notre voiture nous attend en bas de notre immeuble. Nous partons dans le Nord, c'est pourquoi nous avons préféré un attelage à la troïka dit « à la russe ». Trois chevaux côte à côte, dont deux étalons galopeurs à l'extérieur, celui du milieu étant un hongre grand trotteur. Nous les avons choisis homosexuels. Par précaution nous préférons avoir un attelage à voile et à vapeur. Outre notre matériel et des vivres, nous avons prévu des peaux de bêtes pour nous préserver du froid, des peaux de chameaux de Fez et des peaux d'ours de Bâle, les plus chaudes.
...
« Hue dia » s'exclame mon père qui a le sens de l'à-propos et qui, tel le Père Noël, a pris les rênes. L'attelage s'ébranle déjà. Nous partons enfin. Après quelques passages difficiles dans des rues étroites nous arrivons au bord du fleuve. La Meuse égrène son long chapelet de péniches, ce qui a l'air d'énerver nos chevaux qui cependant en ont vus d'autres, des péniches. Ma sœur s'écrie « Attention, là ! ». Mon père actionne le frein. Les roues crisses, les brancards grincent, nos destriers hennissent... là, presque sous leurs pas, un chat lent qui passe. Ma sœur sourit, le mal a été évité de justesse. Une question se pose maintenant: comment allons-nous traverser ce premier obstacle naturel ? Pas de passeur en vue. Nous avons hissé la voile mais nos canassons ne veulent pas sauter à l'eau, la berge est trop haute et l'eau trop froide. Que faire ? Tant pis, nous décidons d'emprunter le pont, nous le rendrons à notre retour.

...

Professeur Brodsky

Lu dans Catarrhe N°9

 

Dire (c'est à)

Un jour, je me suis rencontré.
Le comble,
je ne me suis pas
reconnu !

Mon rêve

vaut bien
celui
QUE  TU  N'AS  PAS.

Thierry Lechat

Lu dans Catarrhe N°9

Le préfixe Plouto-

Le préfixe plouto- désigne la richesse. Assez pauvre, on ne le trouve que dans les stupides « ploutocrate » et « ploutocratie ». Il méritait d’être... enrichi.

01 – PlouToto : le gamin des blagues qui veut se faire du fric.
02 – PlutoPluto : le chien des dessins animés qui s’est fait du fric.
03 – Ploutotard : fonctionnaire qui n’aime pas se lever aux petites heures pour le même salaire.
04 – Ploutotôt : le même qui aime rentrer très vite pour un salaire identique.
05 – Plouton : particule qui se laissera découvrir si on la paie bien.
06 – Ploutoréador : millionnaire tueur de taureaux.
07 – Ploutocante : montre inestimable avec laquelle on ne peut pourtant ni téléphoner ni prendre des photos.
08 – Ploutohu-bohu : onéreux désordre.
09 – Ploutoque : coiffe signée diOR.
10 – Ploutorpille : arme de destruction massive

...

Éric Dejaeger

Lu dans Catarrhe N°9

Le plaisir d'inventer des mots

Maxicouillant l’étrasse, étrigouillons l’apore,
Archinouillons l’udore, endubant l’érigasse,
Ridicouillant l’éfasse, gouillons le métagore,
Impressouillons l’euphore, flipotant la gounasse,
Lambassant la tartasse, archidouillons l’ouxore,
Yénissons le strigore, flérissant l’hurinasse,
Nébrilisant l’urasse, valorouillons l’affore,
Exigouilons l’immore, branlançant la romasse.

Maxicouillons l’étrasse, étrigouillant l’apore,
Archinouillant l’udore, endubons l’érigasse,
Ridicouillons l’éfasse, gouillant le métagore,
Impressouillant l’euphore, flipotons la gounasse,
Lambassons la tartasse, archidouillant l’ouxore,
Yénissant le strigore, flérissons l’hurinasse,
Nébrilisons l’urasse, valorouillant l’affore,
Exigouilant l’immore, branlançons la romasse.

André Stas

Lu dans Catarrhe N°9

30/05/2014

Levons le point

Catarrhe, point, abréviation

Les abréviations mettent la langue française sur un terrain glissant et comme des patins, elles sont plus gênantes qu'une langue roulée anglo-saxone. C'est pourquoi nous avons fondé le «Mouvement de Décontraction de l'Abréviation Réductrice» dont la mission sera, tel l'Abel de Cadix, de brandir un oeil de velours dans une main d'acier afin d'épier dévots, politiques et commerçants attirés par la muleta de la facilité et de les empêcher de mettre un point noir sur la figure d'une langue belle. Dès aujourd'hui, nous lèverons le point de ces mots estropiés qui, comme un ongle incarné, empêche de démarcher à l'aise et de porter à l'horizon une pensée qui frappe à la porte de notre ouverture d'esprit. Ces points titillés doivent tomber dans la cuvette de l'oubli et doivent mettre, une fois pour toute, un couvercle sur le panier percé du travail de l'Académie dont les papys de la langue vivante sont chargés de diminuer les bavures linguistiques. Dans toute l'Europe, d'ouest en est, il faut que notre voix buccale reste pure et contrairement à l'Abdel de Cadix ajoutant du maure aux vaches espagnoles qui avaient déjà tant de mal à pratiquer le français, restons simples.
         
Afin de commémorer cette initiative, nous avons décidé de commun accord, au pied levé, d'instaurer la journée sans abréviations. Le 1er juin sera donc notre jour le plus long puisqu'il sera un jour sans points.
         
Comme les mots que nous défendons, nous resterons entiers face à une langue qui se décompose et nous crierons bien fort « Non aux abrégés en lettres !».

 

Lu dans Catarrhe numéro 9

29/05/2014

Catarrhe N° 9

Dans la revue Catarrhe du mois de juin, vous aurez le plaisir de découvrir trois nouveaux auteurs de talent :
John F. Ellyton, qui vient de terminer son nouveau roman « Fume, c'est du belge » (éd. Cactus inébranlable {évidemment !}), vous fera part de son point de vue sur l'angle mort.
Jean-Philippe Querton, le brillant et prolifique éditeur de Cactus inébranlable, en état de légitime démence, vous fera partager ses « réflexions inébranlables » du jour.
Pierre-Olivier Lombarteix vous fera découvrir quelques extraits de son livre « Haïku-riosités Zesthétiques » (éd. Collodion).

Et puis tous les autres, et non des moindres...
Éric Dejaeger et André Stas vous ont concocté le mot-valise le plus long de l'univers.
Thierry Lechat vous poètera quelques pensées profondes.
Marc Sanders vous informera sur « le Paradis, valeur refuge ».
André Stas, inventeur de mots, a eu du pain sur la planche.
Les carnets de voyages ornithologiques du Professeur Brodsky vous emmèneront dans le grand Nord... de la Belgique.
Le Dr. Lichic vous proposera son dictionnaire moderne des idées reçues.
Éric Dejaeger vous donnera quelques exemples du suffixe « -crate » et du préfixe « plouto- » (accrochez-vous!)
Olivier Texier vous présentera « la veste en chômeur », du dernier chic et d'autres dessins qui laissent un mauvais goût dans la bouche.

Un jour mémorable à ne pas oublier :
Le «Mouvement de Décontraction de l'Abréviation Réductrice» fêtera le 1er juin qui sera le jour le plus long puisqu'il sera un jour sans points.

Ah, mais vous n'êtes pas encore abonné ?... Ah ben voilà !... Dommage, vous avez manqué ce formidable numéro de 28 pages délirantes... Mais non, il n'est pas trop tard !
Abonnez vous ici : « Revue.catarrhe(at)gmail.com », c'est même moins cher que la Chimay bleue !

06/05/2014

LE PRÉFIXE CUL- Eric Dejaeger

Le préfixe cul- n’existant pas, il phallut l’inventer...

01 – Culmater : voyeurer uniquement les popotins. « J’aimerais être culmatée un peu plus souvent. » (A. Nothomb, Parfois je me sens moche)

02 – Culcifiant : qui fait durcir la peau des fesses. « À voir mes fesses dans le miroir, je pense de plus en plus à une cure de culcifiant. » (M. Yourcenar, Mon reflet dans la glace)

03 – Culculette : calculatrice qui ne donne jamais la bonne réponse. « C’est pas ma faute, c’est cette foutue culculette ! » (M. Daerden, Je fus ministre du budget)

04 – Culon : particule qui défèque sans arrêt. « J’aurais cent fois préféré découvrir le culon de Péku que le boson de Higgs. » (F. Englert, prix Nobel de physique 2013, Déceptions scientifiques)

05 – Culité : vertu bréneuse. « Pourquoi devrais-je le répudier ? Cet évêque ne manque pas de culités ! » (A.J. Léonard, primat de Belgique, On fait comme je dis !)

 

Vous auriez pu lire la suite dans Catarrhe N° 8

Abonnez-vous, il n'est pas trop tard !

Le blog d'Éric Dejaeger: http://courttoujours.hautetfort.com/

28/04/2014

Petit Guide de la Gestuelle Oratoire

Soyons clairs :
le problème majeur
avec
les lèche-culs
c'est l'haleine !!!

GESTE PARTICULIÈREMENT OLFACTIF 

ET TOUT À FAIT DÉPLACÉ                                      

 

  

Thierry Lechat
Fondateur de La Cadémie de 'Pataphysique de Montegnet

Vu dans Catarrhe N°8

Un peu de poésie

Madame de Deufoirien Amandine 1778.

Elles valent bien une messe.
Poème
(et non pas Rondel comme on aurait pu l'espérer).

 

Si je contemple mes fesses
Au délicat sillon de soie
Telle d'antan la déesse
Mes deux pommettes rougeoient

Séant qui tantôt festoie
Mont Ida de délicatesse
Dedans mon miroir blanchoie
Et reste plein de finesse

Il faut alors qu'il s'assoie
Et dessine en tendresse
Un cœur marqué qui s'éploie
Mais il me trahit sans cesse
En lâchant d'immondes vesses

Lu dans Catarrhe N°8

17/04/2014

Catarrhe N° 8

revue, pataphysique

Catarrhe N° 8 sort de presse et est consacré à Aphrodite callipyge.

 

Au sommaire :

Préliminaires : « Aphrodite une déesse pas comme les autres ». Par Salgos

(Philosophe de l'École éthylique d'Athènes).

 

Éditorial.

 

Le râle du jour :

« Fessons comme si de rien n'était » par Marc Sanders

(Professeur à l'ISNAPH, l'Institut Supérieur de Nanologie Appliquée de Petit-Hallet)

 

La linguistique appliquée : « LE PRÉFIXE CUL- » par Éric Dejaeger. (Linguiste)

 

Petit Guide de la Gestuelle Oratoire. « Les lèche-culs et le préservatif » Par Thierry Lechat

(Fondateur de La Cadémie de 'Pataphysique de Montegnet)

 

Les carnets de voyages ornithologiques du Professeur Brodsky : « Le Powies ».

 

TRASHAÏKUS par Éric Dejaeger. (Poète)

 

« Elles valent bien une messe ». Poème de Madame de Deufoirien Amandine 1778.

 

MARCEL THIRY REVISITED par Éric Dejaeger et André Stas (Culminant du Collège de 'Pataphysique de la Chaire fondamentale de Travaux Pratiques d'Aliénation Mentale et Chevalier de la Confrérie du Taste-Fesse)

 

« La balade des fendus » par Vrançois Fillon (Éric Dejaeger fut son nègre)

 

Des dessins qui laissent un mauvais goût dans la bouche : « L’immonde d’Olivier Texier »

(Champion de la Fédération officielle de catch de dessinateurs à moustaches nantais)

 

« Pompes funèbres de l’angle mort » par le Dr Lichic

(Régent de Mythographie végétale et animale au Collège de 'Pataphysique de Paris)

 

La pub : « Le Botacul »