04/09/2015

à ne pas manquer !

maison de la culture marche,hugues bastin,ophélie de cicco,christophe dacos,laurence gonry,emilie garroy,kiki jacobs,jean-paul verstraeten,art

 

29/08/2015

Le Microbe est à nos portes !

Microbe 91.jpg

Le 91e numéro du Microbe est prêt ! Il a été concocté par Paul Guiot.

Au sommaire :
Monique Benintendi
Sophie Brassart
Pascale Chomier
Suzy Cohen
Cécile Delalandre
Eve Eden
Jacqueline Fischer
Jean-Marie Flémal
Gérald Gardier
Roland Hadjkokkonys
Kréména Kalinova
Rémi Karnauch
Élisabeth LoussautRadière - Vos discours.jpg
Ysabelle Voscaroudis
Illustrations : Robert Varlez

Les abonnés le recevront début septembre.

Les abonnés « + » recevront également le 48e mi(ni)crobe
VOS DISCOURS NE PASSENT PLUS signé Thierry Radière.

Comme d’habitude, les autres ne recevront rien.
Pour tous renseignements, contactez Éric Dejaeger.

Son blog : http://courttoujours.hautetfort.com/

25/08/2015

C'est lui qui le dit !

Joaquim Cauqueraumont au lu "Et que l'ongle soit réincarné" de Barywell - Verstraeten
Voila ce qu'il en dit:

"Un jour, Jean-Philippe Querton (l’homme derrière le Cactus), me confiait son idée du changement : une bonne révolution par le rire, car une bonne poilade réunit plus facilement et fait oublier les problèmes. Après ses déclarations, on peut comprendre pourquoi il s’est occupé de l’édition d’un livre tel que « Et que l’ongle soit réincarné »…Avec ce roman on est dans l’humour poussiéreux qui encombre les zincs de beaucoup troquets (…Morisson n’aura pas envie de détourner les mots avec tout l’humour de bistrotier de province qu’on lui connaît), et potache telle qu’on la trouve dans les cours de récrés. Une écriture sans prise de tête, à l’encre de l’absurde, des jeux de mots à faire pâlir tous les oncles « Dédé », et une histoire où Baracuda (oui l’homme de l’ A. Team) côtoie le Nanus Otiosus (le nain est belge ou n’est pas). Chaque pages nous plongent dans des situations totalement abracadabrantesques et quand ça devient un peu trop sérieux, un bon coup de klaxon jouant la cucaracha fait apparaître des femmes hamburger…Vous l’aurez compris, ceci n’est pas un traité de philosophie, veuillez donc respecter l’avertissement écrit au dos du livre : Rationalistes s’abstenir.

Je terminerai cette petite chronique par un extrait du poème "Petit Pétard" de Vincent Jarry

Mon rire vous viole
Vous gêne
Vous perdez vos assises
Votre séant n’est plus si sûr
Messieurs, votre séant
Il pue
Comme tous les séants
Et moi
De mon rire peu pillulé
De mon petit pétard
Je vous viole

Riez

 

16/08/2015

Prix gRos sel

prix gros sel

Grâce à Cactus Inébranlable éditions, le livre de John P. Barrywell, "Et que l'ongle soit réincarné", fait partie des finalistes du Prix gRos sel.

ongle, barrywell, verstraeten, cactus inébranlable

28/07/2015

Le mois d'aout va être chaud !

catarrhe, marc sanders, andré stas, eric dejaeger, jean-paul verstraeten, lou dubois, thierry lechat, patrick beaucamps, paul guiot, rené stevart, perrin langda, olivier texier,

 

Catarrhe N° 16 vous propose : (Ce mois-ci, quatre pages supplémentaires !)

L'éditorial du mois d'aout.

La chronique badine de Marc Sanders : « Bolus ou Malus ? Ne soyons pas tortillons ».

« Petit mémo des phrases hypocrites de vernissages » proposé par Docteur Lichic.

Déclinaisons d'un dicton par André Stas.

« Verlaine revisited (II) » par Éric Dejaeger et André Stas.

« L'invraisemblable cabinet de curiosités du Professeur Brodsky », reportage de Jean-Paul Verstraeten.

Les surréalistes « Légendaires portraits légendés » par Lou Dubois.

« Idées reçues et non corrigées » de Thierry Lechat. Petite incursion dans le jardin remarquable de La Cadémie de 'Pataphysique de Montegnet.

« Réminiscences » de Patrick Beaucamps, un nouveau collaborateur.

« Vocation » une petite nouvelle du fertile Paul Guiot.

René Stevart nous parle de La Cadémie de 'Pataphysique de Montegnet défigurée dans «  Un camion si terne ».

« À la mort-moi-l'noeud ». Aphorismes macabres d'Éric Dejaeger.

« Poèmes numériques 1 » élucubrations de Perrin Langda.

« L'immonde d'Olivier Texier », des dessins qui laissent un mauvais goût dans la bouche.

« Best hier » aphorismes animaliers de Gaëtan Faucer.

Le Saint du mois.

24/06/2015

Microbe 90

Le 90e numéro du Microbe, 100% féminin, est prêt ! Il a été concocté par Virginie Holaind.

Microbe 90.jpgAu sommaire :
Serpil Çökelik
S
andrine Davin
A
liette Griz
J
o Hubert
P
errine Le Querrec
C
éline Maltère
P
atricia Muller
J
any Pineau
A
ntonella Porceluzzi
M
ilady Renoir
E
dith Soonckindt
A
nne Versailles
Illustrations : Théa Rojzman

Les abonnés le recevront début juillet.
Comme d’habitude, les autres ne recevront rien.
Pour tous renseignements, contactez Éric Dejaeger

09:52 Publié dans Livres | Tags : microbe, eric dejaeger | Lien permanent | Commentaires (0)

19/06/2015

Il l'a lu.

couv ongle.jpg

Il a lu "Et que l'ongle soit réincarné"...
Et il en parle.

"Une intrigue qui commence comme dans un bon polar...heureusement,
la suite est encore meilleure ! Très vite le lecteur est emmené dans une
intrigue où l'avenir de l'humanité est en jeu. Le prétexte est lancé pour s'embarquer à bord d'une soucoupe pleine et des mots bons à la menthe ! Une histoire atypique, remplie d'allusions et de géniales références à toutes les pages, voire à tous les paragraphes.Sous les apparences d'une lecture facile, le deuxième et le troisième degré sont constamment présents. Un régal intarissable.
Ce qui fait de ce roman, un concentré de calembours et de mots d'esprit, en plus de son récit.
Un humour décalé qui fait du bien à l'esprit !
Ah, un conseil : Un roman à ne pas transporter dans les trams, bus, TEC et STIB en commun, les éclats de rire provoqués par la lecture risquent d'en perturber plus d'un..."

28/05/2015

Mêmes conclusions

IL AVAIT CERTAINEMENT LU « ET QUE L'ONGLE SOIT RÉINCARNÉ ! »

 

« Le Français Yves Coppens fait valoir depuis de nombreuses années que Lucy a été "présentée à tort comme la mère de l'Humanité". »

 

Voilà ce qu'on peut lire dans l'article de la RTBF. Yves Coppens arrive donc aux mêmes conclusions que le Département Ambivalent Casuistique. Suite à la découverte de Denise, notre plus ancienne ancêtre, par le Professeur Marcello Tafani de l’Université Agnostique de Bruxelles-La-Neuve et ce à N’Kongsamba au pied du Mont de l’Adamaoua au Cameroun et grâce aux investigations du DAC, on peut en conclure qu'il y aurait bien plusieurs souches de l'Humanité. L'une d'elle aurait même été manipulée par les extraterrestres originaires d'Astérope. Qui sait ?…

Vous, en lisant : « Et que l'ongle soit réincarné ! » de John P. Barrrywell, Cactus Inébranlables éditions.

 

L'article de la RTBF :

26/05/2015

LE VIOLON PISSE SUR SON POWÊTE est paru

Le violon pisse sur son powete - JPG.jpg

Voici le petit nouveau d'Éric Dejaeger, Le violon pisse sur son powète. Il rassemble cinquante irréflexions inédites sur le thème de la powésie et de ses powètes, ce qui va certainement lui valoir quelques nouvelles amitiés dans le landernau... La couverture, Le poète écorché, est signée André Stas. C’est aux Carnets du Dessert de Lune. Prix : 6 €. On peut le commander en librairie, via le site de l’éditeur  ou, pour un exemplaire dédicacé, en contactant l'auteur. http://courttoujours.hautetfort.com/

Ce recueil est aussi un petit clin d’œil posthume à Pierre Autin-Grenier.

Le powète ose traverser quand le feu est rouge : il sait, lui, qu’il est immortel.

Quand le powète s’endort, les étoiles en profitent pour souffler un peu.

Pleine lune ! Les powètes vont surpowéter !

Quand le powète pète dans sa clarinette, ça ne fait que du vent.

Le powète qui écrit plus de deux powèmes par jour a un nègre.

Et quarante-cinq autres...

 

19/05/2015

Catarrhe N° 15

Catarrhe, sanders, ravenchar, verstraeten, faucer, dubois, lechat, stas, lichic, dejaeger, marzuolo, guiot, texier, barrywell

Voici ce qui vous attend dans le numéro 15 de Catarrhe :

 

- L'éditorial du mois de juin.

- La chronique badine de Marc Sanders : « Les Bi-polaires ne sont pas des super saints de glace ».

- Ravenchar nous présente un « poème rouleau », bien nommé.

- « Dans l'air du temps » est une histoire courte de Jean-Paul Verstraeten.

- « L'invraisemblable cabinet de curiosités du Professeur Brodsky » sera visité par Jean-Paul Verstraeten.

- « Mais disons un peu » nous propose Gaëtan Faucer.

- Lou Dubois nous présentera Jobard et un inconnu dans ses « légendaires portraits légendés ».

- Thierry Lechat affirme que « Celui qui rêve reste lucide ».

- André Stas nous propose un petit jeu de mots dans « Gam(m)es », de quoi faire nos gammes.

- « Sérendipité de la Textostérone » ne pouvait être écrit que par le Docteur Lichic.

- Notre linguiste, toujours aussi appliqué, Éric Dejaeger, nous présente les préfixes DYS- et NÉCRO-.

- Il n'y a pas que les lettres, il y a aussi les chiffres. Fabrice Marzuolo nous fait rencontrer « le comptable fleur bleue Visa ». (Un texte interdit aux femmes de plus de 20 ans).

- « Pensez donc » nous dit Paul Guiot.

- « L'immonde d'Olivier Texier » dont les dessins nous laissent toujours un aussi mauvais goût dans la bouche.

- « Repentance » un poème de John P. Barrywell qu'il a dédié à Éric Dejaeger, grand amateur de poésie. (En version originale et sa traduction : Résipiscence.)

- La Sainte du jour.

 

Bonne lecture aux abonnés... les autres...