08/09/2016

La Cité des Brumes

oeil.png

La Cité des Brumes illustrée par Jean-Paul Verstraeten sort le 10 septembre. Précommandes en ligne... http://lesdeuxcranes.jimdo.com/boutique/

25/08/2015

C'est lui qui le dit !

Joaquim Cauqueraumont au lu "Et que l'ongle soit réincarné" de Barywell - Verstraeten
Voila ce qu'il en dit:

"Un jour, Jean-Philippe Querton (l’homme derrière le Cactus), me confiait son idée du changement : une bonne révolution par le rire, car une bonne poilade réunit plus facilement et fait oublier les problèmes. Après ses déclarations, on peut comprendre pourquoi il s’est occupé de l’édition d’un livre tel que « Et que l’ongle soit réincarné »…Avec ce roman on est dans l’humour poussiéreux qui encombre les zincs de beaucoup troquets (…Morisson n’aura pas envie de détourner les mots avec tout l’humour de bistrotier de province qu’on lui connaît), et potache telle qu’on la trouve dans les cours de récrés. Une écriture sans prise de tête, à l’encre de l’absurde, des jeux de mots à faire pâlir tous les oncles « Dédé », et une histoire où Baracuda (oui l’homme de l’ A. Team) côtoie le Nanus Otiosus (le nain est belge ou n’est pas). Chaque pages nous plongent dans des situations totalement abracadabrantesques et quand ça devient un peu trop sérieux, un bon coup de klaxon jouant la cucaracha fait apparaître des femmes hamburger…Vous l’aurez compris, ceci n’est pas un traité de philosophie, veuillez donc respecter l’avertissement écrit au dos du livre : Rationalistes s’abstenir.

Je terminerai cette petite chronique par un extrait du poème "Petit Pétard" de Vincent Jarry

Mon rire vous viole
Vous gêne
Vous perdez vos assises
Votre séant n’est plus si sûr
Messieurs, votre séant
Il pue
Comme tous les séants
Et moi
De mon rire peu pillulé
De mon petit pétard
Je vous viole

Riez

 

16/08/2015

Prix gRos sel

prix gros sel

Grâce à Cactus Inébranlable éditions, le livre de John P. Barrywell, "Et que l'ongle soit réincarné", fait partie des finalistes du Prix gRos sel.

ongle, barrywell, verstraeten, cactus inébranlable

19/05/2015

Catarrhe N° 15

Catarrhe, sanders, ravenchar, verstraeten, faucer, dubois, lechat, stas, lichic, dejaeger, marzuolo, guiot, texier, barrywell

Voici ce qui vous attend dans le numéro 15 de Catarrhe :

 

- L'éditorial du mois de juin.

- La chronique badine de Marc Sanders : « Les Bi-polaires ne sont pas des super saints de glace ».

- Ravenchar nous présente un « poème rouleau », bien nommé.

- « Dans l'air du temps » est une histoire courte de Jean-Paul Verstraeten.

- « L'invraisemblable cabinet de curiosités du Professeur Brodsky » sera visité par Jean-Paul Verstraeten.

- « Mais disons un peu » nous propose Gaëtan Faucer.

- Lou Dubois nous présentera Jobard et un inconnu dans ses « légendaires portraits légendés ».

- Thierry Lechat affirme que « Celui qui rêve reste lucide ».

- André Stas nous propose un petit jeu de mots dans « Gam(m)es », de quoi faire nos gammes.

- « Sérendipité de la Textostérone » ne pouvait être écrit que par le Docteur Lichic.

- Notre linguiste, toujours aussi appliqué, Éric Dejaeger, nous présente les préfixes DYS- et NÉCRO-.

- Il n'y a pas que les lettres, il y a aussi les chiffres. Fabrice Marzuolo nous fait rencontrer « le comptable fleur bleue Visa ». (Un texte interdit aux femmes de plus de 20 ans).

- « Pensez donc » nous dit Paul Guiot.

- « L'immonde d'Olivier Texier » dont les dessins nous laissent toujours un aussi mauvais goût dans la bouche.

- « Repentance » un poème de John P. Barrywell qu'il a dédié à Éric Dejaeger, grand amateur de poésie. (En version originale et sa traduction : Résipiscence.)

- La Sainte du jour.

 

Bonne lecture aux abonnés... les autres...

07/09/2014

Jean-Paul Verstraeten

Né sous perfusion à l'Île de la Sonde entre 1945 et 1947, d'une mère indigène parfois indignée, d'un père autodidacte et d'un beau-père employé des postes vivant d'expédients.

Nourri dès son enfance par Bobby Lapointe, Pierre Vasiliu, Spike Jones, Robert Crumb, Gotlib, mais surtout par Pierre Dac et Francis Blanche, il prit vite des forces.

Gastrolâtre de conviction, il n'hésita jamais à mettre la nappe, à vider l'hanap et à remettre le couvert. Il fut emprisonné à la prison de Saint-Gilles à Binche pour avoir piétiné en public des hamburgers au ketchup.

Pendant de nombreuses années il fut gardien de phare dans une mine de bifidus actif au Kamtchatka, ce qui lui permettait de s'adonner à l'écriture.

Musicien autochtone il composa plusieurs pièces majeures pour triangle isocèle, quelques pièces mineures pour triangle quelconque et fit une transcription exotique de "Pavane pour l'Infante défunte" pour triangle des Bermudes.

Sportif invertébré (spécialisé dans le saut de puce et la chasse à l'escargot) il devint champion toutes catégories du cracher de bigorneau aux jeux olympiques de plage de Concarneau en 1983 et ce à force de persévérance malgré une luxure au championnat de cracher de noyaux à Agen.

Témoin de notre grand poechenellespel (N.M. contraction serbo-croate de Polichinelle et de jeu), il ne manqua jamais à dénoncer l'absurdité de notre société et de ses alicaments aux oméga 3.

Il fut également cheville ouvrière de l’asbl L’hélicon (qui a maintenant rejoint l’Éthernité). En plus de dix ans, « les joyeux baliseurs de voies parallèles » ont présentés bon nombre d’expositions avec des artistes de haut vol comme Alechinsky, Ben, Bernadette Lambrecht, Jean-Pierre Verheggen, Johan De Moor, Cueco, Ronald Searle, André François, Georges Vercheval, Karel Appel, Hugo Claus, Camille De Taeye, Lionel Vinche, André Stas, Roland Breucker, Pol Bury, le daily-Bul et bien d’autres.

verstraeten, exposition, événement, catarrhe

Discours d'André Balthazar lors de l'exposition " Ah la vache ! " en 2000 à Havelange.

 

Découvreur du Nanus Otiosus, le premier Nain Libre Glandeur.

verstraeten, exposition, événement, catarrhe

 

Il créa « le Fabuleux mais Improbable Musée du Docteur Paul Walkinson », un détour imaginaire géo-historique dans l’absurde. Le Musée voyageât dans plusieurs Centres Culturels et à la Maison du Livre à Bruxelles. On en parla dans la presse écrite, à la RTBF radio et TV et sur Arte.

verstraeten, exposition, événement, catarrhe

Roue voilée ramenée d'Afrique du Nord par le Docteur Paul Walkinson.

 

L’Hélicon publia plusieurs livrets de nouvelles et de textes à tendance ‘pataphysique.

Jean-Paul Verstraeten est l’instigateur de « Catarrhe, la voix de ceux qui ne manquent pas d’air » revue ‘pataphysique.

Pataphysicien sans le vouloir, il est le bras droit de Thierry Lechat fondateur de « La Cadémie de ‘Pataphysique de Montegnet ».

Ses titres :

Arpenteur de haut vol de l’ordre de l’Improbable, Grand Cacochyme des Compagnons de la Coquecigrue, Muletier d'Honneur de l’Ordre de la Jarretelle, détenteur du Glandeur d’or et de la Rosette de Lyon.

 

 

Graphiste, il propose lors de l'exposition du 18 octobre, entre autres choses, des images numériques dans l’esprit des collages Dada illustrant des mots difficiles ou inventés.

 

verstraeten, exposition, événement, catarrhe

verstraeten, exposition, événement, catarrhe

 

Une autre série nommée « Que sont-ils devenus? » met en situation actuelle les personnages principaux de tableaux célèbres.

verstraeten, exposition, événement, catarrhe